motif_vague_japonais_edited.jpg

En 1957, le Ministère japonais de la Santé publiait le livre « Théorie et pratique du Shiatsu », d’où est extraite la définition suivante : « Le Shiatsu est une technique qui utilise les doigts et les paumes des mains, pour exercer des pressions en des points déterminés, avec l’objectif de corriger des irrégularités de l’organisme, de préserver et d’améliorer l’état de santé et de contribuer à l’amélioration d’états morbides spécifiques ».

Le Shiatsu est donc une méthode manuelle de digitopression (acupression) d'origine japonaise faisant partie de la famille des massages traditionnels asiatiques.

 

Fondé il y'a environ 100 ans, le Shiatsu accommode les traditions ancestrales du massage japonais (Amma), les principes de la philosophie de la santé de la Médecine Traditionnelle Chinoise qui recherche avant tout l'équilibre intégrale de l'individu en lui-même et son environnement, les pratiques "occidentales" des thérapies manuelles (chiropraxie, ostéopathie) et anatomiques conventionnelles arrivées vers la fin du XVIII ème siècle au Japon.

Le Shiatsu consiste en la synthèse de deux techniques : traitement sur les zones corporelles (massage) et traitement de points cutanés (digitopuncture). Il s'appuie sur les principes de la physiologie humaine, et de l'"énergétique" à travers les points d'acupression.